PIERRE-MARIE BRISSON

 

Né en 1955, à Orléans.

Il vit aujourd'hui entre San Francisco, Paris et la Camargue, à proximité du vignoble de Scamandre qu'il a contribué à implanter parmi les grands vins de la Vallée du Rhône, illustrant son goût pour l'art de vivre. 

 

En 1975, il organise sa première exposition au Musée Charles Péguy à Orléans.

En 1979, avec la famille Herzog, Pierre Marie Brisson s'initie à la gravure à l'atelier Pasnic, dans le 20e arrondissement de Paris.

En 1980, il fait sa première exposition à New York, organisée par l'éditeur.

 

Depuis 1981, sa présence s'est accrue dans les collections publiques et privées en France, aux États-Unis, en Allemagne, au Japon, en Italie, en Argentine et en Suisse.

Ce peintre charismatique vit, respire, aime et crée avec une éminente poésie, qui insuffle aux contemplateurs à travers son œuvre une brise de l’énergie qui régit le monde. Depuis 40 ans, il donne à voir la nature et la vie dans ses représentations les plus belles.

 

Dès l’aube de sa carrière, Pierre-Marie Brisson a honoré avec une passion enthousiaste les premiers maîtres modernes du XIXème et XXème siècle. 

Ces œuvres hors du temps vibrent de la palette des eaux méditerranéennes et d’une iconographie variée tant issue de sa passion pour la préhistoire que des traditions héritées des civilisations antiques.

 

Ces compositions d’un réalisme lumineux émanent du choix de la représentation d’une nature lyrique. Il provoque l’émotion par la pureté d’un travail fondé sur le jeu des textures et l’intensité des couleurs.

 

Dans les œuvres exposées, nous observons, nous ressentons la puissance créatrice qui s’en dégage. Elles semblent dépeindre l’essence de l’âme et sont des expressions intemporelles de la substance du monde.

 

« Toujours fasciné par les fresques et les vieux murs brisés, je construis ma toile en superposant des collages et des papiers où la couleur s'ajoute et s'inscrivent des formes humaines, des paysages, des plantes et autres. Je transforme l'ensemble trop présent en créant des accidents, des déracinements, pour obtenir de l'usure afin que l'ensemble retrouve le lien avec notre passé. On retrouve cette même technique pour mes peintures sur papier. »

Pierre-Marie Brisson


COLLECTIONS PUBLIQUES 

Musée des Beaux-Arts, Orléans, France
Musée de la Poste, Paris, France
Musée des Beaux-Arts de Gaillac, France
Musée Faure, Aix les Bains, France
Musée d'Art et d'Histoire, Belfort, France
Bibliothèque Nationale, Paris, France

Städtisches Museum, Gelsenkirchen, Allemagne
Fondation Achenbach, Musées des beaux-arts de San Francisco, États-Unis
Musée d'art, Fort Lauderdale, États-Unis
Musée George Pages, Los Angeles, États-Unis
Consulat Français, New York, États-Unis
Musée juif, New York, États-Unis



COLLECTIONS PRIVÉES

Dominique Bouchet, Restaurant, Paris, France
Carré Noir, Paris, France
Groupe Cartier, Paris, France
Société Générale, Paris, France
Lecoanet Hemant, Haute Couture, Paris, France
Zurich Assurances, Paris, France
Collection Novotel, Groupe Accor, France

Centre médical universitaire Vanderbilt, Nashville, États-Unis
Université de San Francisco, États-Unis
Collection Nissan, Japon
Dominique Bouchet, Restaurant, Tokyo, Japon
M. Pier Luigi Loro Piana, collection privée, Milan, Italie
Mme Amalia Fortabat, Buenos Aires, Argentine
Siège Rolex, Genève, Suisse

Pierre-Marie Brisson-acrylique collage-galerie lefakis saint paul de vence
IMG-2471_edited.jpg
©Pierre Marie BRISSON-Tropique Rouge 1-80X80-technique mixte sur toile-2022.jpg